Portrait: Madame

Caricature de Mazen Kerbaj

Madame est une dame respectable, Elle, pas comme ces jeunes filles modernes et devergondées, qui parlent de leurs droits comme si tout leur était dû.

Madame aime marmonner, elle bougonne dans son double menton de femme repue à longueur de journée: C’est Tout de meme un monde, qu’elle marmonne, c’est tout de même choquant, oui, choquant, elles n’ont qu’à prendre ce qu’on voudra bien leur donner, ces petites pimbêches. 

Madame est une sett de bonne famille, les jeunes se doivent de l’appeler tante, de la regarder avec déférence, de l’honorer d’égards qui sont dus, oui dus, parfaitement, aux dames de son rang et de sa classe. Ces choses-là se perdent malheusement, même les enfants de sa soeur ont cessé de l’appeler tante et se contentent de son prénom, voir d’un dédaigneux auntie, assené à la vite. Dieu, que Madame abhorre les américains et leur culture. Et maintenant, voilà que celle-ci s’invite dans son foyer! Madame ne le permettrait pas, mais sa soeur a toujours été trop libérée et libérale pour inculquer une once de véritable savoir-vivre à sa progéniture.

Madame passe ses journées assise là à sa fenêtre, régnant sur son monde comme un tyran sur son pays, aboyant des ordres qu’elle souligne de gestes dédaigneux de sa main constellée de pierres précieuses plus ou moins honnêtement acquises par son défunt mari – que Dieu ait son âme- en Afrique. Elle ne sait plus où exactement, vous savez, l’Afrique, c’est du pareil au même non?

Madame n’est pas raciste, oh non! Bien sûr que non, qu’allez-vous chercher là? Mais il faut bien reconnaître que les gens de couleurs, n’est-ce pas, ne sont pas comme nous. Prenez par exemple ces filles qui travaillent chez moi, elles sont idiotes ya haram, il faut leur expliquer les choses 20 fois. Sans nous, elles seraient dans une misère noire, et voilà que celles-là aussi se mêlent de demander des droits par-ci et des jours de congés par là! Mais tout le monde veut des droits ma parole! Ba3d Na2ess!

Madame n’aime pas les droits, et encore moins quand ceux-ci sont donnés aux classes inférieures qui risqueraient de menacer son précieux ordre établi. Madame aime les devoirs, ça oui, et l’Ordre, surtout l’Ordre. Si tout le monde remplissaient ses devoirs et ne s’occupaient pas de demander des droits le monde serait bien plus vivable. C’est donc pour celà que Madame remplit son devoir de femme riche à  ne plus savoir que faire de ses millions, et tend donc une main (diamantée) aux pauvres masses. Mais attention hein, pas n’importe lesquelles: les masses méritantes, pas ces dépravés révolutionnaires qui se sont trouvées un leader et clament à qui veut l’entendre que leur ère est venue. Quelle calamité!

 Madame se targue donc de faire de la charité et préside une union religieuse feminine à la tête de laquelle elle est parvenue à rester des décennies entières à coup d’intimidation et de soudoiement des autres membres. Bien entendu, Madame n’a aucune idée des programmes que son union met en place, et entre nous soit dit, s’en fiche éperdument, l’important étant d’être présidente et de se trouver à la tête des grands déjeuners du Country Club.

Assise à sa fenêtre, sirotant une limonade que Melat, son Ethiopienne (comme elle aime ce possessif! Comme si c’était sa chose!) lui a préparé, Madame contemple ce monde qu’elle ne comprend plus, voit ces gens manifester et les toise du haut du piédestal qu’elle s’est créé pour elle-même. Elle ne se commettra certainement pas avec ces manants, et appelle son amie Hoda pour tenter d’arranger le mariage de sa nièce, une fieffée dévergondée, avec le fils de son amie.

Dans son salon, le calme est revenu, dérangé seulement par le murmure des conciliabules matrimoniales.

Dans la cuisine, Melat crache, comme tous les soirs, dans la nourriture de Madame.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s